vendredi 28 octobre 2011

Défilé Rouge Baiser 16.10.11





    
   Latresne. Un château au sommet d'une petite colline, sur une immense propriété bordée d'arbres. Une belle journée d'automne ensoleillée. Le cadre parfait pour le défilé "Rouge Baiser" organisé par la maison des Artisans des Métiers de la Mode. Une occasion pour moi de rencontrer des stylistes, créatrices de bijoux et couturières.



Robe m - à - guêne  rose pâle d'inspiration années 50,
col Mao, motif fleurs de cerisiers, ceinture à la taille
Pochette du même motif que le haut de la robe
Bijoux de Josette François


Bijoux de Josette François
                                                                                  

   Les croquis exposés montrent comment le vêtement a évolué depuis l'idée du créateur jusqu'au produit fini. Selon le type de tissu ou matériau utilisé, le couturier doit s'adapter et parfois apporter des modifications.

Très belle robe en satin et mousseline de soie qui n'est pas sans rappeler l'Orient avec
son drapé et ses voiles





Robe en satin de soie très French Cancan











   J'ai par ailleurs eu deux coups de coeur lors de ce défilé. D'abord le tailleur rouge impérial suivant dont la coupe me semble allonger la silhouette notamment grâce au col et au fait qu'il soit bien cintré à la taille.





Deux tenues dont j'aime la couleur mais moins le tissu choisi, surtout pour le pull du deuxième ensemble.
Il paraît peu agréable au toucher et le rendu n'est pas à la hauteur des espérances quant au croquis.

   Mon deuxième coup de coeur, cette combi-short orange avec poches et capuche pour une allure chic mais décontractée.





La Créatrice (Rapid'Couture Latresne)



   Et bien sûr quelques tenues parmi les personnes présentes:





   En somme, un événement rendu agréable surtout par le cadre idyllique. Certains mannequins paraissaient moins expérimentées et donc plus tendues que d'autres. J'ai pu y voir de belles piéces, certaines à des prix plutôt raisonnables (compris entre 80 et 400€) compte tenu du fait qu'elles ont été créées et fabriquées sur mesure par les couturières.
  Cependant, j'ai été quelque peu surprise par l'atmosphère formelle voire austère. J'avouerais aussi qu'il m'a été difficile de prendre des photos, puisque je le rappelle, je suis novice en la matière et manipuler mon appareil  rapidement m'est encore difficile; et aussi parce-que la lumière a très vite changé et les salles du château sont rapidement devenues sombres.
  Mais j'ai apprécié la possibilité de pouvoir discuter un peu avec certaines couturières et de voir les croquis afin de me rendre compte du processus de création.
  
Absolute_B


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 19 octobre 2011

Chiara Ferragni, un cadeau empoisonné?

    Il y a quelque temps je participais à un concours organisé par la marque de lingerie italienne Yamamay, qui pour fêter ses dix ans s'est offert l'image de la blogueuse de The Blonde Salad, Chiara Ferragni. A l'issue du concours trois filles devaient être choisies pour passer deux journées de rêve à Rome avec la blogueuse : massages, relooking, restaurant etc...Inutile de dire que j'ai sauté sur l'occasion pour faire connaître Incognito au public italien et surtout dans le but de connaître Chiara qui m'intrigue énormément. Malheureusement pour moi j'ai perdu et le mystère Ferragni est resté irrésolu. The Blonde Salad est le premier blog italien que j'ai pu voir, je ne peux pas dire que ça soit l'un de mes favoris mais le fait que Chiara Ferragni ait acquis une notoriété nationale et internationale m'a rendu curieuse. Plus qu'aimer The Blonde Salad, j'essaie d'en comprendre le succès face à d'autres blogs plus méritants. 

Chiara Ferragni, blogueuse de The Blonde Salad
     

    Attendant le train à la gare de Bellinzona en Suisse, quelle n'a pas été ma surprise lorsque cherchant un magazine à feuilleter, mes yeux sont restés rivés sur un des titres du magazine italien "A" (que j'ai découvert par la même occasion) : "Chiara Ferragni. Pourquoi lui en voulez-vous ? Phénoménologie d'une attaque contre notre blogueuse." Pressée de lire l'article, je parcours le sommaire à sa recherche, mais rien. Déçue, je finis par tourner les pages une à une et trouve enfin "l'article" ou plutôt la note d'humeur écrite par la directrice, Maria Latella, qu'elle a cru bon intituler "Tous contre Chiara". Un ton maladroitement ironique, une description de Chiara en pauvre martyre sujette à la jalousie de tous car belle, blonde, riche et pour un peu d'objectivité quelques commentaires de lecteurs frustrés au sujet de la jeune blogueuse.




    Laissez-moi préciser, avant de vous donner mon avis, que cette réponse de la directrice est due aux nombreuses critiques qui ont été faites sur les articles écrits par Chiara Ferragni dans la rubrique mode de "A", oui car la jeune blogueuse a réussi à obtenir une rubrique juste pour elle. Un profond sentiment d'exaspération m'a parcouru à la lecture des lignes écrites par la directrice d'abord à cause du manque du respect vis-à-vis de ses propres lecteurs et ensuite parce que je me suis demandé comment une journaliste pouvait, excusez-moi mais je dois le dire, écrire aussi mal. Oui, à mes yeux, il s'agit bien d'un manque de respect car madame Latella se targue de publier tous les commentaires négatifs à propos de Chiara dans l'article mais il semblerait qu'elle n'ait choisi que ceux qui sont le moins construits dans l'argumentation alors que j'avais lu des commentaires tout à fait cohérents et construits sur le site de "A" : oui, je suis allée voir sur le site pour me rendre compte.    
    Ensuite je me suis posée la question de l'utilité de l'article, il m'a semblé qu'au lieu de prendre la défense de la blogueuse il la stigmatise encore plus et ce à cause d'un ton ironique maladroit. L'article souligne que Chiara fréquente la Bocconi, une université privée coûtant au bas mot entre 10 000 et 15 000 euros l'année, Chiara étudie le droit mais présente une thèse digne d'une étudiante en économie ou marketing, Chiara a de l'argent donc ne porte que des marques, Chiara en "exploitant" son gentil fiancé a réussi à faire de son blog un véritable business. Et en disant tout cela qu'avez-vous voulu montrer? Je ne suis pas exaspérée contre Chiara, je suis exaspérée par le manque de professionnalisme et de discernement de Maria Latella.




    Comme je vous l'ai dit auparavant, je visite de temps en temps The Blonde Salad. Dans son interview donné à Yamamay, Chiara souligne combien ses lecteurs sont importants pour elle, elle dit bien lecteurs, mais quels lecteurs puisqu'elle n'écrit quasiment pas. Il est très rare de trouver un post où elle explique pourquoi elle aime telle ou telle collection ou pourquoi elle a choisi de porter tel ou tel vêtement, Chiara voyage, ça c'est sûr et certain, mais ne donne jamais à ses "lecteurs" l'occasion de "connaître" les pays où elle a été puisque justement elle n'écrit rien à ce sujet. Chiara poste non pas des articles mais des photos de ses looks agrémentées de légendes. Je me suis demandée comment sur ces critères elle avait pu être choisie pour écrire dans "A" étant donné que son blog ne démontre en rien ses capacités de journaliste. 
    Lorsque Scott Schuman photographie pour Vogue je comprends, son blog est constitué de photos de street style, lorsque l'on demande à Garance Doré de créer des dessins pour une ligne de T-Shirts je comprends, ce n'est pas pour rien qu'elle est illustratrice, mais pour Chiara je ne comprends pas ou plutôt je comprends que, plus que ses capacités, c'est de son image dont tous ont besoin, enfin tous non, certains. Son blog génère 90 000 visites par jour donc collaborer avec elle c'est s'assurer de la publicité mais est-ce que son image est si vendeuse que cela?


Des bancs des défilés au podium des défilés, Chiara défile ici pour Pitti Uomo

    Si dans le reste du monde Chiara semble être appréciée, il semblerait que dans son propre pays, l'Italie, elle ne fasse pas l'unanimité. Comme l'a souligné Maria Latella, Chiara est une jeune fille venant d'un milieu aisé, et depuis qu'elle a fondé sa société ainsi que sa propre marque de chaussures elle l'est encore plus. Sur son blog Chiara ne porte quasiment que des vêtements de marque or il me semble que le rôle de la fashion blogger est de faire le lien entre le monde la haute couture et le prêt-à-porter, ce qu'elle semble avoir oublié. Les blogs mode plaisent justement parce que dans certains les lecteurs s'y reconnaissent et surtout se disent que la haute couture peut être accessible. Lorsque je regarde (oui regarder et non lire) The Blonde Salad je me dis "ah il n'y a rien que je puisse acquérir", même la ligne de chaussures de Chiara est inaccessible à une bonne partie de ses visiteurs, et pour cause : ses chaussures coûtent entre 224 et 300 euros. Voyez-vous une étudiante dans la vingtaine venant de classe moyenne à petite bourgeoisie dépenser 300 euros pour une paire de chaussures? 300 euros est le loyer minimum pour une chambre simple dans un appartement à Bologne.


Les talons Chiara Ferragni

    Alors plus que de vous demander pourquoi les gens en veulent à Chiara Ferragni, demandez-vous d'abord ce qu'elle représente aux yeux de l'opinion publique.

Shug'A'Very
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 15 octobre 2011

The business of Twitter is business, Twitter ou la conscience du monde



      Très utilisé aux Etats-Unis, moins répandu en France, Twitter est le deuxième réseau social après Facebook. Crée en 2006 par trois californiens, il a pour vocation, à juste titre, de permettre à ses utilisateurs de « découvrir en temps réel ce qui se passe partout dans le monde ». En effet, chaque utilisateur peut émettre lorsqu’il le souhaite un « tweet » (gazouillis  en anglais) c’est-à-dire un message qui ne doit pas dépasser les 140 caractères et qui sera visible par les abonnés de l’utilisateur et apparaîtra dans toute recherche comportant l’un des mots du tweet.


61% de tous les Tweets
sont en Anglais
   Le concept de Twitter en lui-même me paraît très Américain et c’est d’ailleurs peut-être pour cela que le réseau n’est pas très populaire en France. En effet, l’utilisateur ne dispose que de 140 caractères pour s’exprimer soit une vingtaine de mots environ, ce qui n'est pas sans rappeler les SMS au temps des forfaits limités. Il faut donc avoir l’esprit de synthèse tout en étant accrocheur. 
Contrairement au Français, l’Anglais, et notamment l’Anglais américain, est une langue que je qualifierai de plus pratique, plus maniable et adaptable. Elle cadre donc bien au format Twitter car elle permet de parler sans détour, d’aller à l’essentiel à l’image de l’attitude pragmatique des Etats-Unis et de ses habitants en général, notamment en matière de business. 




Mais pour nous Français dont la langue et la syntaxe de celle-ci nous amènent à formuler des phrases longues (les descriptions de Marcel Proust en étant un très bel exemple), cela peut nous paraître très difficile. Comment alors résumer en vingt mots une pensée que l'on souhaiterait pouvoir développer et exprimer au mieux grâce à une belle phrase complexe? De plus, Twitter étant un réseau mondial et possédant son propre jargon dans sa langue de création, la plupart de ses utilisateurs choisissent de tweeter en Anglais.

   





75% des utilisateurs sont susceptibles
d'acheter les produits d'une marque
qu'ils suivent


   L’utilisation principale de Twitter est sûrement la communication publicitaire. En effet, toute star digne de ce nom se doit de posséder un Twitter de même que toute entreprise souhaitant se créer un réseau et une clientèle. Les universités commencent d’ailleurs à inclure la plateforme dans leurs cours de communication. Avec 14 millions de « little monsters » sur Twitter, Lady Gaga alias Mother Monster est la star ayant le plus d’abonnés, mais la mention spéciale revient à Ashton Kutcher ou la star qui semble passer le plus clair de son temps sur les réseaux sociaux, à tel point que l’on vient parfois à se demander à quel moment il travaille. On peut aussi noter la présence des « beliebers » (fan de Justin Bieber) qui mettent un point d’honneur à faire apparaître leur idole en trending topic. Ou pas.




Suivez Ashton Kutcher

   Mais ce qui me fascine surtout avec Twitter, c’est la rapidité incroyable à laquelle se propage l’information. C’est notamment grâce à Twitter que j’ai appris la mort d’Amy Winehouse ou de Steve Jobs par exemple, avant même que la télévision française n’en parle. C’est aussi grâce à twitter que j’ai pu observer les nombreux messages de soutien lors des révolutions du printemps arabe ou du séisme au Japon. 

Il y a 1 milliard de nouveau Tweets
postés chaque semaine

   Ainsi,  Twitter apparaît comme le reflet de l’opinion publique. Un flot constant d’idées et de pensées en temps réel comme une conscience mondiale explorable à tout moment. Il suffit de taper un nom, un lieu, un mot dans la barre de recherche pour savoir ce qu’en pense le monde entier. Il suffit d’observer les trending topic afin de savoir ce qui intéresse le monde à un moment précis. Ce serait donc une sorte de téléphone arabe géant. Mais comme on le sait, le message à l’arrivée diffère bien souvent du message de départ. Et d’ailleurs cela a déjà causé des malentendus. Beaucoup de gens oublient parfois de vérifier la source du trending topic et l’interprètent mal.

Et aux journalistes de s’y mettre également. Une occasion de publier de l’info en temps réel, d’augmenter ses chances d’être les premiers à diffuser une information. Attention tout de même à ce que cela ne se termine pas en une inondation d’informations dont la source n’est peut être pas vérifiée juste pour le scoop. Car ils manquent de recul, et très vite, l’info peut devenir intox.

Absolute B.
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 8 octobre 2011

Lady Gaga, La liberté du style


   Lady Gaga exagère, exaspère, énerve, abuse, transgresse et encore bien d'autres... Si certains sont choqués, d'autres nuancent. J'étais des premiers, « Gaga By Gaultier » m'a vue passer parmi les deuxièmes. La rencontre télévisée entre Jean-Paul Gaultier, qu'on ne présente plus et la nouvelle star planétaire, Lady Gaga était des plus surprenantes.
Dans un face à face honnête, « Gaga » affirme ses positions, ses combats, ses fêlures et surtout, surtout, elle clame son amour pour la mode.


   Une mode qu'elle qualifie d’avant-gardiste. D'aucuns diront que c'est le moins que l'on
puisse dire. Oui, Lady Gaga innove. Comme nous tous, elle crée SA mode, patchwork de ses sensibilités, de ses préférences. Et si le résultat est aussi extravagant, c'est parce qu'il est synonyme de liberté d'expression et en particulier de plan de communication.




   Si l'on s'arrête sur les tenues de « Gaga », on dégage vite le maître-mot : le  travestissement. La Lady s'amuse avec les formes, se réinvente à chaque apparition publique. Évidemment, les costumes qui nous marquent sont ceux les plus dingues. Elle apparaît sur scène dans une robe entièrement recouverte de bulles,elle foule le tapis rouge des Brit Awards 2010 déguisée en poupée blanche, elle opte pour un long fourreau à col en plumes (by Jean-Paul Gaultier) pour créer le buzz.

Robe bulle


Col fourreau by Jean Paul Gaultier


Tenue de poupée blanche

Loup en dentelle

   La reine de la communication et de la provoc' met l'accent sur le détail. Tout compte, tout est symbole. Elle a de la voix même lorsqu'elle se tait, grâce à l'image. Aux Grammy Awards, elle fait son entrée entièrement cachée dans un œuf – symbolique de son nouveau titre « Born This Way ».

"Born this way"

 L'effet est saisissant et les photographes s'en donneront à cœur joie. Elle n'hésite pas non plus à poser presque nue pour David La Chapelle, étiquetée par des expressions chargées de sens.



By David Lachapelle
"Shameless - secrets - star - ready to die  sex-ad


   Alors qu'elle expose à ce point son corps et ses tenues, son jeu de cache-cache n'en est que plus flagrant. La chanteuse porte en effet très souvent des masques, qui lui permettent de se réinventer, tout comme ses multiples coupes de cheveux. Mais c'est aussi et surtout une manière de s'abriter derrière un visage autre que le sien. Que ce soit en conférence, sur scène ou lors d'apparitions publiques diverses, Lady Gaga joue sur le loup, voire le masque pour augmenter cette aura mystique qui se construit autour de son personnage.

    

 

Blazer à épaulettes, top blanc, leggins coupé, escarpins et lunettes rondes


   Mais … au-delà de tous ces excès, sa touche personnelle en matière de mode reste notable. Lors des rares occasions où elle arbore un look simple, « Gaga » affirme un sens du style sans faute. Ses fuseaux, son air rock ou ses robes boules nous touchent aussi. Loin des débordements de la provoc', Stefani Germanotta reste une jeune femme de 25 ans, passionnée par la mode et les grands créateurs à qui on a laissé le droit de s'habiller exactement comme elle l'entend. Existe-t-il une meilleure aubaine pour une artiste qui encourage chacun à être ce qu'il veut, peu importe le regard des autres, parce qu'on est
« tous des superstars » ?

Robe boule rose bonbon et low boots peep toes noires

Robe boule blanche


Blondyn Bubble

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 5 octobre 2011

Octobre Rose à Bordeaux


  

   Inspirée par un article que j'avais lu sur le blog de Inherent Style LA  dont les photos montraient comment le rose était la couleur de Los Angeles, J'ai décidé hier d'aller en ville entre midi et deux à la recherche de la couleur qui représente Bordeaux le mieux. Je n'avais aucune idée de la couleur que j'allais choisir, si ce n'est que ce ne serait surement pas le rose. Vous pouvez donc imaginer ma surprise lorsque que j'ai vu l'eau de la fontaine de la plus belle place de Bordeaux colorée en ... rose ! 
   En effet, comme vous le savez peut-être, Octobre est le mois de la mobilisation contre le cancer de sein. Et depuis quelques années, la ville de Bordeaux tente de sensibiliser ses habitants et surtout ses habitantes.

Fontaine de la Place de la Bourse

Les Trois Graces portant le ruban rose

Du rose plein les yeux
  

 J'ai alors décidé de voir Bordeaux en rose, au moins pour cette journée...



Tenue rose saumon


Becky's Food Store



L'écriteau dit "Quand les luminaires vous 
font voir la vie en rose"


 Dites-nous si vous participez à la Mobilisation contre le cancer du sein et ce que vous en pensez. Et si vous décidez de montrer sur votre blog ce que votre ville fait pour la cause, commentez et nous posterons un lien ici.

Absolute B.

Rendez-vous sur Hellocoton !