mardi 9 août 2011

Le style du pouvoir et le pouvoir du style

   Ioulia Timochenko. Le nom ne vous dit rien et pourtant, en matière de mode, elle a beaucoup à dire. A 50 ans, l’ex premier ministre ukrainienne affirme un style marqué, dont l’impact se répercute dans le milieu de la mode internationale.

   Sa particularité ? La tresse blonde enroulée autour de la tête, façon paysanne traditionnelle, qui se retrouve à présent dans les défilés des plus grands stylistes. Cette brune naturelle a saisi l’enjeu de l’image et joue de la pureté que lui confère cette coiffure impeccable. Et elle la combine avec des tenues claires pour renforcer le côté stylisé de l’ukrainienne parfaite : le blanc était la couleur symbole de sa campagne présidentielle de 2010.


   Mais la « princesse du gaz » a de multiples facettes : elle peut aussi prétendre au titre de « princesse de la révolution » orange de 2004. Et son engagement transparait encore une fois dans son style. Elle n’hésite pas à arborer un pull où le mot « révolution » se détache en orange sur les manches noires. Audace. Pour affirmer ses positions, pour faire parler ses vêtements même quand elle se tait, l’orange devient à l’époque une composante fréquente de son style.


   Alors que son mouvement s’intitule « la mère patrie », ses tenues s’adaptent à ce nouveau tournant politique et Ioulia Timochenko joue sur la tradition. Ses habits prennent l’allure de costumes paysans folkloriques. Pourtant, si Ioulia en fait beaucoup, ses choix restent toujours pesés et son image ne s’en ressent pas.


   Parmi ses créateurs favoris, la jeune ukrainienne Aïna Gassè. Elle porte une de ses robes au parlement en 2005 et le style est on ne peut plus inhabituel. Les manches en dentelle noire qui rehaussent la coupe stricte d’une robe grise donnent un style chic et osé à une députée qui fait fi des conventions. Et l’effet est retentissant, les journaux internationaux en font le symbole d’un style vestimentaire fort et assumé par une femme politique ambitieuse et déterminée.


  Et c’est cette détermination qui marque l’ensemble de la mode selon Ioulia Timochenko. Elle réussit à s’adapter au milieu dans lequel elle évolue avec une facilité déconcertante : passant du tailleur Vuitton aux tenues chics mais strictes, noire et blanches, elle peut aussi se rendre à un meeting avec des jeunes en jean et sans sa fameuse tresse pour se rapprocher de son public. L’ex premier ministre s’est construit une image et en joue, quand l’art caméléon lui sied comme un gant, il fait surtout oublier un caractère que beaucoup jugent froid et implacable.



Ioulia en tenue décontractée, cheveux lâchés et
 jean pour un meeting avec les jeunes
          
La princesse du gaz en robe noire lors de sa rencontre avec le président Poutine
             
     Le style de Ioulia Timochenko reste à la fois incernable et fortement marquant, attirant les regards du monde entier sur son pays alors même qu’elle aspire à des rapprochements avec l’Occident. La « princesse » ukrainienne laisse parler ses tenues et démontre que leur appel réussit parfois où la voix est restée un murmure.

Blondyn_Bubble 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les créatrices d'Incognito vous remercient de contribuer à l'amélioration du blog et encouragent vivement les débats et discussions concernant les sujets abordés.

Enregistrer un commentaire