samedi 20 août 2011

Dans sa vie antérieure, Audrey Tautou vivait sûrement dans les années folles










Vendredi dernier, alors que j’arpentais les rues de Bordeaux à la recherche de nouveaux sujets de street style, j’ai eu la surprise de tomber sur un tournage de film. Il s’agissait du tournage de Thérèse Desqueyroux, une adaptation du roman de François Mauriac avec pour acteurs principaux Audrey Tautou et Gilles Lellouche. Sa sortie est prévue pour 2012. 
La scène réelle avait lieu place Pey Berland où l’équipe du film tournait la dernière scène du roman censée se dérouler au Café de la Paix à ParisPour l’occasion, l’ensemble des acteurs et figurants avait revêtu vêtements de la fin des années 20, rétrospectivement appelées les années folles car juste avant le krach boursier. Cette période fut aussi l'âge d'or des couturiers (Chanel, Poiret, Lanvin...) et le tournage nous permet donc de revenir sur le style de cette période clé dans l'histoire de la mode.

Malgré un soleil de plomb, gavroches et costumes pour les hommes;
chapeaux cloches pour les femmes



   Le chapeau cloche était dans les années folles symbole d'élégance. Comme son nom l'indique, il est en forme de cloche et se porte enfoncé sur la tête, descendant sur le visage jusqu'aux sourcils. Il permet de mettre en valeur le visage et notamment des yeux très maquillés. Le chapeau est le plus souvent fait en feutre et orné d'un bandeau, de fleurs ou de plumes et coiffe une coupe courte (bob ou carré plongeant). 

Encore deux exemples de chapeaux cloches


Audrey Tautou, tout sourire avant une prise



Thérèse Desqueyroux de Claude Miller
Plan 144, Séquence 5, Prise 3

Bernard et Thérèse Desqueyroux lors de leur dernière discussion

  Dans sa vie antérieure, Audrey Tautou vivait sûrement dans les années folles. En effet, elle qui a déjà incarné Coco Chanel et qui est l'égérie du parfum Chanel n°5 semble personnifier le style de cette période dont les maîtres mots sont chicélégance et modernité (pour l'époque). 
  C'est d'abord parce-qu'elle porte très bien la coupe à la garçonne de mise à cette époque. Ensuite parce qu'elle porte en elle le chic à la française qui lui est naturel mais que lui a certainement aussi conféré Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, le film français de référence pour les étrangers. Enfin parce-que la silhouette des années 20 se caractérise par la minceur et la taille fine, ce qui lui correspond bien.


Uniformes de gendarmes avec bottes d'officier et ceinture à la taille


Figurants
Les femmes portent le tailleur, l'habit de ville. La jupe est souvent plissée et s'arrête juste au dessous du genou car les femmes commencent à montrer leurs jambes. Les chaussures sont le plus souvent des souliers à brides avec ou sans talons.

Le centre-ville de Bordeaux est par ailleurs l'endroit idéal pour recréer une ambiance du début du XX° siècle car son architecture historique a été conservée: bâtiments en pierres datant du XVIII° siècles, places et fontaines... La ville est donc inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Vous aurez l'occasion d'en découvrir plus lors de prochains articles.

Absolute B.



Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. j'y étais aussi ... https://www.facebook.com/media/set/?set=a.2439269260539.2147070.1216011739

    RépondreSupprimer
  2. c'est sympa de faire partager ça! je découvre votre blog avec grand plaisir, et j'admire votre sérieux (et votre capacité à écrire en 3 langues!! ça fait bien longtemps que je me promets d'écrire aussi en italien, sans en trouver le temps...) je reviendrai!!

    RépondreSupprimer
  3. ça doit etre genial!

    RépondreSupprimer

Les créatrices d'Incognito vous remercient de contribuer à l'amélioration du blog et encouragent vivement les débats et discussions concernant les sujets abordés.